Home » Congrès 2024 » Le jumelage : un atout pour les villes

Le jumelage : un atout pour les villes

Le jumelage : un atout pour les villes, quel avenir pour les échanges ?

Le jumelage a une forte présence en Bretagne depuis de nombreuses années. Le Congrès 2024 se tiendra du 16 au 21 mai 2024. Il est organisé par la Confédération Bretagne–Irlande. C’est l’aboutissement de plusieurs années d’engagement qui a débuté après l’assemblée générale qui s’était déroulée sur le ferry le Pont-Aven de la Brittany Ferries.

Une présence constructive des Irlandais et des bretons en faveur des jumelages

En 2019, le Ferry le Pont-Aven a vu monter à son bord, pendant le temps de l’escale à Ringaskiddy, des représentants de jumelages Irlandais afin de mettre en lumière les forces et les faiblesses des jumelages avec leurs homologues bretons.

Des projets pour tous

Le congrès des jumelages 2024 a pour objectif de continuer sur cette lancée et de créer des nouvelles opportunités d’échanges.

Elles seront plus adaptées aux besoins actuels. Cette rencontre au mois de mai permettra également de nous impliquer plus concrètement avec nos amis irlandais dans des projets inter villes.

Ainsi, des villes qui sont proches les unes des autres peuvent très bien s’associer pour réaliser un projet sportif, culturel, environnemental, etc…

Crédit photos – Confédération Bretagne Irlande -Mai 2019-Tous droits réservés

Cette rencontre en 2019, la première de ce genre, a été couronnée de succès et les Irlandais sont venus en nombre pour exprimer leur envie de continuer les échanges au travers des comités

Jusqu’au mois de mai, une série d’articles paraîtra sur notre site afin de vous faire part de l’avancement du projet puis de sa réalisation.

Vous avez des commentaires, des idées, une envie de nous rejoindre pour nous aider, vous êtes les bienvenus.

Le jumelage entre la Bretagne et l’Irlande vers de nouveaux horizons

Nous avons choisi la semaine de la Saint Yves pour ce congrès qui rassemblera un maximum de comités de jumelages entre la Bretagne et l’Irlande. Pour beaucoup d’entre eux, les échanges entre la Bretagne et l’Irlande ont commencé il y a plus de trente ans. Et le plus ancien jumelage est celui de Lorient qui fêtera ses 50 ans en 2025.

La fête de la Bretagne autour du 17 mai, nous a semblé appropriée pour rendre hommage à l’amitié et à la fidélité. Un an plus tôt, grâce à la Consul honoraire Catherine GAGNEUX, Galway avait accueilli les comités de jumelage pour une journée conviviale autour des jumelages dans ce même cadre de la fête de la Saint Yves.

Photo : Charte de jumelage du comité de Guidel Carrigaline – Tous droits réservés

Le congrès des jumelages du 15 au 21 mai 2024

La préparation de la rencontre 2024 : une implication de tous les instants

Le programme de la semaine sera présenté prochainement et téléchargeable en PDF pour les personnes qui souhaitent en savoir plus.  Tous nos articles sur le sujet seront traduits en anglais pour nos amis Irlandais.

Mais aujourd’hui, c’est l’heure de la mobilisation générale de tous et de chacun !

En effet, un congrès tel que celui-ci ne peut se faire qu’en trouvant les forces vices au sein même des associations, des élus locaux, départementaux et régionaux. Le milieu des entreprises sera, lui aussi, sollicité car un de nos projets est de permettre aux jeunes adultes de bénéficier d’une expérience professionnelle en immersion tant en Irlande pour nos jeunes bretons, qu’en Bretagne pour nos jeunes Irlandais.

Gérard LABOVE, actuel président de la Fédération du Morbihan s’attèle à cette tâche depuis plus d’un an. Les prises de contact commencent à porter leurs fruits.

D’autres idées germent telles que la mise en place d’un échange sportif (rugby/football gaélique) et le plus grand désir de la plupart des comités de jumelage est de relancer les échanges scolaires.

Le rôle primordial des élus locaux

Les élus locaux doivent se rendre compte de l’importance et de la chance que les villes ont de pouvoir dynamiser les liens entre les citoyens grâce à ces magnifiques outils de rassemblement que sont les comités de jumelage. Rappelons qu’un jumelage est un engagement qui se fait d’abord entre deux villes ! Les municipalités délèguent ensuite la gestion et la mise en œuvre des projets aux comités, aux associations qui se montent autour de ces échanges.

Le jumelage, une histoire d'amitié

Crédit photos – Confédération Bretagne Irlande -Tous droits réservés

Les fédérations : un intermédiaire facilitateur et fédérateur

Chaque fédération départementale est investie d’une mission importante, celle de mobiliser les associations adhérentes bien entendu, mais elles doivent aussi aller vers les associations non adhérentes qui peuvent rencontrer les mêmes besoins pour se réinventer.

En effet, elles se doivent de montrer leur volonté fédératrice en intervenant régulièrement au sein des conseils d’administration des comités de jumelage ou encore en organisant des journées de l’amitié. Il est aussi question de faire une journée fédérale pour que les comités se connaissent mieux entre eux.

Et, pour terminer, leur implication concrète, dans la mise en place du Congrès sera la plus belle preuve que le milieu associatif peut résister aux tempêtes.

Le jumelage

Crédit photos – Confédération Bretagne Irlande -Tous droits réservés

Le milieu associatif est en danger

Depuis maintenant une petite dizaine d’années, nous nous rendons tous compte de l’évolution du milieu associatif.  Les adhérents vieillissent, les nouveaux membres se raréfient et entrent de plus en plus souvent dans les associations lorsqu’ils arrivent à la retraite. Une des grandes questions du congrès sera de se pencher sur cet épineux sujet de la mobilisation des jeunes et de leurs projets. Mais nous nous demanderons aussi par déduction, quel sera l’avenir de nos associations.

Toujours est-il que les concepts changent. Les besoins changent. Les solutions évoluent. Mais ce qui reste stable et vrai, c’est l’humain au cœur de tout. Donc, comment l’homme ou la femme de bonne volonté peut encore s’intégrer dans un mouvement collectif alors que tout autour de nous se focalise sur l’individu ?

Ce sera un défi à relever pendant le Congrès que de proposer une ou plusieurs solutions !

Les commentaires sont fermés.